Les comédiens du Roi

Aux origines de la Comédie française

La création des comédiens du roi date du 21 octobre 1680. La troupe regroupe 27 comédiens et comédiennes choisis par Louis XIV pour leur talent. Par lettre de cachet, il crée alors la Comédie française en réunissant les comédiens de Molière (telle qu’Armande Béjart) et les comédiens de l’hôtel de Bourgogne. Ce privilège royal des comédiens du roi à Paris est aboli par la loi du 13 janvier 1791 : la réglementation des représentations passe alors aux municipalités.

Une programmation très contemporaine

L’affiche du 28 juin 1781 présente « Les trois sultanes ». Cette comédie galante fut jouée pour la première fois le 9 avril 1761 par les Comédiens italiens ordinaires du roi. L’intrigue se déroule dans le sérail de Soliman le magnifique. Favart (1710-1792) fit sa carrière à l’opéra comique et à la Comédie italienne, rivaux de la comédie française. Les deux avares est un opéra-bouffe écrit en 1770 par André Grétry (1741-1813). Ce dernier fût directeur de la musique de la reine. Aristote amoureux est l’œuvre de Pierre-Antoine de Piis, qui écrivit une vingtaine de vaudevilles pour la comédie italienne. Le sous-titre de cet opéra-comique est le philosophe bridé.

Des salles sous surveillance

Les tarifs variés d’entrée indiquent ici une salle de théâtre « à l’italienne » avec parterre, loges et orchestre. Un édit de mai 1720, repris en juin 1734 interdit aux domestiques et gens de livrés d’assister aux spectacles sous peine d’une amende de 100 livres. Il s’agit pour la police d’éviter les manœuvres séditieuses et les émeutes. 

© Département de Maine-et-Loire - Tous droits réservés