Propagande et contre-propagande sous l'Occupation

Les bobards... sortent toujours du même nid

Affiche éditée en 1941 par la Ligue française, organe collaborationniste dirigé par Pierre Costantini. Avec le soutien technique et logistique des Allemands, cette ligue parvient à obtenir de très forts tirages d’impression.

L’affiche des «bobards», illustrée par André Deran, s’inscrit dans une campagne de dénigrement des émissions de la BBC (British Broadcasting Corporation, société de production et de diffusion de programmes de radio-télévision britannique fondée en 1922) qualifiant de « bobards » (fausse rumeurs) les informations diffusées depuis la Grande-Bretagne (figurés par des émetteurs) par la France Libre du Général de Gaulle. De plus en plus écoutée par les Français, Radio Londres diffuse, en effet, une contre-propagande qui dément l’information officielle allemande ou de Vichy.

Une affiche pour brouiller les ondes

Rapidement vue comme un danger pour les Allemands et le régime de Vichy, l’affiche contre-attaque en concentrant un nombre important de thèmes : antigaullisme, antisémitisme, antimaçonnisme, hostilité envers l’Angleterre et condamnation de la IIIème République. Des îles britanniques, partent les «bobards» colportés par des oiseaux à figure humaine, sous les traits de Charles de Gaulle et des derniers présidents du Conseil de la IIIème République : Blum, Daladier et Reynaud. L’étoile de David et les symboles maçonniques portés au cou par deux d’entre eux visent à associer les messages de la BBC à un complot des forces judéo-maçonniques de ce que le régime de Vichy qualifie de l’«anti-France». 

« Son dernier espoir... "Le blocus". Aurais-je assez pour eux deux ? «
À l’arrière-plan, Winston Churchill, c. 1940, 7 Fi 1719

© Département de Maine-et-Loire - Tous droits réservés