Qu'est ce qu'une chromolithographie ?

À la charnière des années 1850, se développent les principales innovations techniques permettant d’imprimer sur pierre lithographique des papiers en couleurs. Le procédé le plus abouti est breveté en 1837 par Godefroy Engelmann et son fils Jean, lithographes à Mulhouse. Ils créent alors le nom de leur invention : la « chromolithographie ». Le principe consiste à associer les trois couleurs (chromos) primaires (jaune, rouge, bleu) ainsi que le noir, par les impressions successives de différentes pierres (lithos), encrées, dont un « appareil à imprimer » permet le positionnement exact sur la feuille de papier.

La technique au service de la nuance

Tout le génie du chromiste est de savoir associer les couleurs pour se rapprocher des nuances voulues par l’illustrateur par la création d’aplats, de modelés, la combinaison de points plus ou moins gros, de lignes plus ou moins épaisses, qui, une fois superposées en plusieurs teintes sur le papier, donne cet aspect très reconnaissable aux chromolithographies. Rapidement, le procédé va être utilisé pour tout type de support papier, en grande majorité publicitaire (affiches, étiquettes, images à collectionner) dont la vulgarisation fera du terme « chromos » la dénomination usuelle.

Chemin de Fer d'Orléans - Saumur, Maine-et-Loire.
Affiche touristique signée Albert Robida, c.1925-1930 (7Fi 2011)

© Département de Maine-et-Loire - Tous droits réservés