Un exemple de sport populaire : le Sporting Club de l’Ouest (SCO)

Fondé en 1919 par les frères Georges et Paul FORTIN, administrateurs de la Banque du Crédit de l’Ouest qui lui donnera son nom, le Sporting Club de l’Ouest est le principal club de football du Maine-et-Loire des années vingt à nos jours.

Sport et entreprises

Après la Première Guerre mondiale, le football devient l’un des sports les plus populaires du Maine-et-Loire. À Angers, trois équipes se disputent la première place sportive, ce qui anime la concurrence entre les entreprises qui les soutiennent : Le Club Sport Julien-Bessonneau (CSJB) des établissements du même nom, le Doyenné-Sport soutenu par les Verreries Mécaniques de l’Ouest et enfin le SCO, adossé au Crédit de l’Ouest. C’est finalement ce dernier qui s’impose, récupérant les structures, les joueurs et enfin le stade Julien Bessonneau, rebaptisé depuis stade Jean Bouin.

Une équipe de premier plan

Au cours des années 1950 à 1970, le club et son équipe devenue professionnelle, évoluent au plus haut niveau national avec des joueurs d’exception tels Alfred Aston (1946-1947), Raymond Kopa (1949-1951) ou encore Jean-Marc Guillou (1966-1975). En 1972, c’est la consécration avec sa qualification dans la compétition européenne de l’U.E.

Le bal du SCO en affiches

Dans les années Trente, c’est Jean-Adrien MERCIER, alors en pleine ascension qui réalisera, à la demande du club, une série de sept affiches pour le bal du SCO. L’occasion pour lui de mêler les couleurs du club, en noir et blanc, à celles, en couleurs, des silhouettes féminines qui ont longtemps été sa signature artistique.

11e Grand bal du SCO - 3 décembre 1938 - Salons du Welcome, Angers.
Archives départementales de Maine-et-Loire. © ADAGP, Paris 2015.

© Département de Maine-et-Loire - Tous droits réservés