L'avenir pousse en Anjou - www.cg49.fr
Anjou - Conseil général de Maine-et-Loire
Recherche dans le site

Accueil >Espace culturel>Expositions>L'exposition en cours

L'exposition en cours

Cuisine de Brissac. Cliché Bruno Rousseau, service départemental de l’inventaire du Patrimoine

La table des Angevins

Jusqu’au XIXe siècle l’immense majorité de la population qui vit à la campagne se nourrit d’aliments simples, le plus souvent produits sur place : pain, soupe, légumes,  un peu de vin,  agrémentés aux jours de fête de viande ou de poisson, de gâteaux et de desserts. La table est dressée dans la pièce à vivre, à proximité du foyer où se préparent les aliments. La maison de l’artisan ou de l’ouvrier est peu différente. Les communautés religieuses attachent une importance particulière à l’alimentation. Ainsi, que ce soit pour composer les remèdes, ou pour rendre la santé aux malades, les hôpitaux sont-ils bien pourvus et dotés d’une pièce dédiée à la cuisine, séparée du réfectoire.

Cliché Éric Jabol, Archives départementales de Maine-et-Loire

Les tables riches sont celles des grands domaines, ou des maisons aristocratiques. Ici se dégustent les nouveaux produits, venus des confins du monde connu, comme le café, le chocolat, mais aussi sont introduits de nouveaux fruits et légumes, comme la tomate ou la pomme de terre. Ici se décident des goûts et des manières de table, et l’on voit les épices, reines au Moyen Âge, céder la place à une cuisine plus sobre, qui portera à son apogée au XIXe siècle la réputation de la cuisine française.

Cliché Éric Jabol, Archives départementales de Maine-et-Loire

Dans le vaste paysage de l’histoire alimentaire, l’Anjou a-t-il une identité propre ? Non, répondent après mûre réflexion, les historiens. La table des Angevins ne se différencie pas, ni dans son contenu, ni dans sa mise, des grandes tendances d’évolution commune. Mais s’il n’existe pas de cuisine angevine, il existe sans conteste des spécialités : le « beurre blanc », la matelote d’anguilles, le poulet à l’angevine, le pâté aux prunes, ou encore le crémet d’Anjou. Si ces recettes n’ont, pour la plupart, pas plus d’un siècle, elles sont indissociables de l’image d’un Anjou raffiné et abondant. Signe d’un lien indéfectible entre les Angevins et leur table.

Menu des animations associées ….

Visites commentées

Visiteurs individuels : le mercredi à 15 h
Visiteurs en groupe : sur rendez-vous.

Conférences du jeudi à 18 h00 

12 décembre 2013 « Faire ripaille entre frères et sœurs : les banquets de confréries en Anjou à la fin du Moyen Âge » par Jean-Michel Matz

9 janvier 2014 « Pommes et poires, XIXe et XXe siècles » par Cristiana Oghina-Pavie

13 février 2014 « La nourriture quotidienne des Angevins de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle » par Jean-Luc Marais

6 mars 2014 « Les banquets institutionnels de l’Ancien Régime au XXe siècle » par Sylvain Bertoldi

Soirée contes

14 janvier 2014 à 20 h 30
Nos assiettes ont des oreilles… Laissez-vous surprendre par les histoires autour de la table.
Soirée animée par les Conteurs de la Jabotée. 

Ateliers découvertes du vendredi

29 novembre 2013 de 14 h à 16 h. Pommes et poires avec les Croqueurs de pommes
Venez croquer l’histoire et l’évolution des variétés de pommes et poires angevines.
Sur réservation préalable. Nombre de places limitées.

14 février 2014 de 14 h à 16 h. Le pain avec le Moulin de l’Epinay
Découvrez l’histoire des céréales, de la farine et du pain. Vous repartirez avec  un pain confectionné par vos soins.
Sur réservation préalable. Nombre de places limitées.

Nocturne spéciale avant fermeture : jeudi 6 mars 2014 de 18 h à 21 h

Toutes les manifestations sont gratuites et se déroulent aux Archives départementales.

A noter ….

Dans le cadre de cette exposition, les Archives départementales vous proposent un calendrier 2014, « 12 mois, 12 recettes ». Vous y trouverez des recettes de cuisine mais aussi des documents d’archives en lien avec l’alimentation des Angevins. L’occasion de découvrir quelques spécialités culinaires mais aussi patrimoniales de l’Anjou…. Pour régaler petits et grands !

 

Des animations spécifiques pour les scolaires...

Possibilité de réservation de la salle d’exposition pour venir travailler avec vos élèves en autonomie

ÉCOLES : En Anjou comme ailleurs, bien manger, c’est la santé !

Cycle 2 et 3
Visites commentées selon différentes thématiques au choix :
- D’où vient ce que l’on mange ?
- Du raisin au vin, de la farine au pain…
- Le panier angevin
- La table du Moyen Âge…

Durée : 1 à 2 heures selon l’âge des élèves
Modalités : gratuit, sur réservation les jeudis ou vendredis

COLLÈGES :

Visites commentées
Deux ateliers au choix :

- Classes de 6ème - SVT  : Des pratiques au service de l’alimentation humaine
« Histoires de poires » : inventer de nouvelles variétés de poires au XIXe et XXe siècle en Anjou.

- Classe de 5ème  - Histoire  : partie II L’occident féodal (XIe-XVe). Thème 1 : Paysans et seigneurs. Thème 3 : La place de l’Eglise

« Ceux qui prient, ceux qui combattent, ceux qui travaillent… mangent aussi ! »
Durée : 1 h à 2 heures (selon les animations) 

Modalités : gratuit, sur réservation, le mardi